Accéder au contenu principal

Test récepteur bluetooth Aukey


Unboxing
Cellophanée et cartonnée, la boîte du récepteur renferme en plus de celui ci une notice d'utilisation en 6 langues dont le français, une carte de garantie de 24 mois, un câble micro USB vers USB et un câble jack 3.5 mâle au deux embouts.

Design
La première chose qui frappe quand on sort le produit de sa boîte, c’est sa petite taille. Il ne mesure environ que 3,5x3,5cm et 1,1cm d'épaisseur pour un poids dérisoire de 11 grammes
Le récepteur est très bien fini et le plastique semble d'excellentes qualité.

Utilisation
• Le manuel utilisateur étant à peu près bien rédigé, on a aucun mal à appairer le produit à un smartphone ou une tablette après l’avoir rechargé.

• Le récepteur fonctionne très bien, il est très pratique de n’avoir plus de câble a brancher mais simplement un bouton à allumer. Les commandes de volume sont assez utiles sauf avec des enceintes puisqu'il sera souvent plus rapide de directement contrôler la musique via son smartphone.
• J’ai aussi quelques reproches à formuler, la première étant que lors d’un appel, pour saisir la pince et l’accrocher à son vêtement si on ne fait pas attention on a vite fait d’appuyer sur le bouton power qui met immédiatement fin à l’appel. Il faudra donc être précautionneux lorsqu'on souhaitera le repositionner.
• Aussi, cette solution n’élimine pas les câbles qui au mieux seront roulés et rangés dans une poche ou au pire vont pendouiller à vos oreilles.
En effet il aurait fallu qu'un système permette d’enrouler les câbles autour du récepteur ce qui aurait permis une utilisation nomade plus agréable.

Qualité du son
En conversation téléphonique j’ai parfaitement entendu mon l'interlocuteur qui en retour m’a lui aussi reçu 5/5.
Avec une chaîne hifi les résultats le son est très bon et avec une bonne source, une oreille profane ne pourra entendre aucune différence avec un CD.

Autonomie
L’autonomie annoncé par le constructeur de 5h en lecture de musique, 8h en conversation téléphonique et 150h en veille. En réalité l’autonomie est respectée sauf pour le temps de veille qui est en théorie illimité dans la mesure où l’appareil s’éteint automatiquement​ s’il n’est plus connecté.

Conclusion
Au final, ce récepteur se révèle être un bel objet assez pratique malgré des défauts inhérents aux écouteurs ou casques eux mêmes qui ne vont pas réellement devenir sans-fil mais plutôt sans-fil-connecté-au-smartphone.





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Test écouteurs bluetooth Aukey EP-B40

Unboxing
Dans la boîte en carton enroulée d’un film plastique transparent on trouve en plus des écouteurs : - une carte de garantie durant 24 mois - un manuel utilisateur très complet en 6 langues (dont le français) - Un câble de recharge - 3 paires d’embouts d’écouteurs. Et pour embellir ce packaging déjà satisfaisant, on retrouve également une petite pochette de transport à fermeture automatique.
Design La marque Aukey n’a plus rien à prouver quant à la qualité de conception de ces produits. Encore une fois le travail est remarquablement effectué. Les plastiques et caoutchouc utilisé sont de très bonnes qualités, ne se rayent pas facilement, les éléments sont bien agencé et visuellement les écouteurs sont jolis. UtilisationL'appairage avec un smartphone est extrêmement simple et toutes les interactions sont clairement expliquées dans le manuel.
Au quotidien utiliser ces écouteurs est un vrai plaisir puisqu'ils sont très léger et extrêmement bien conçus. Ils se fondent parfaitemen…

Test housse étanche Spigen Velo A600

Unboxing La Housse est livrée dans un sachet en plastique très professionnel déjà vu chez d’autres marques. Il comprends la housse, une lanière et le mode d’emploi rédigé en français. DesignDans sa version noire la housse est très sobre et classe. Ici tout inspire confiance : la qualité du plastique employé qui ne prends pas facilement les traces de chocs ou encore les certifications de Spigen qui sont assurément authentiques. UtilisationLe mécanisme d’ouverture et de fermeture est très simple à utiliser et très solide. Le petit plus est que l'on peut toujours utiliser son smartphone à travers le plastique sans trop de problème. Même si on n’iras pas taper un texte entier sous l’eau, c’est largement suffisant pour prendre des photos sympathiques (avec les touches de son pour déclencher la capture) et ainsi ne pas mouiller son précieux smartphone. Aucun problème à signaler sur mon Google Nexus 6P excepté l'évidente l'impossibilité d’utiliser le capteur d’empreinte digital av…

Test manette filaire EasySMX ESM-9000

Unboxing La manette est livrée dans une boîte en carton épais et est scellée par deux ronds adhésifs. En plus de la manette on trouve aussi une notice d’utilisation traduite en plusieurs langues dont un français approximatif. Design Le design de cette manette est plutôt joli même si le crédit est à accorder à Microsoft puisque on peut clairement voir la ressemblance avec une manette de Xbox 360. La disposition des touches est donc similaires et ici les éléments sont très bien agencés. Les plastiques semble de bonne qualité même si c’est sur la durée que cela se vérifiera. Le câble est assez épais. Globalement la manette inspire la qualité. UtilisationJ’ai utilisé la manette avec un Google Nexus 6P sous Android Nougat 7.1.2. Grâce à un adaptateur USB-C vers USB. Comme c’est une manette type Xbox 360, elle est automatiquement  configurée par de très nombreux jeux et émulateurs (GTA Chinatown Wars, Asphalt 8, Drastic...etc). La prise en main est excellente et toutes les touches répondent…